Trouver un magasin

Le cheval: l'alimentation en question

  • + 900 passionnés
  • + 160 magasins
  • + 7.000 produits

Le cheval: l'alimentation en question

  

EVITEZ LA SURALIMENTATION

Le cheval – et a fortiori le poney – aime manger. Il y a toutefois un «mais»! La suralimentation est bien plus fréquente que la sous-alimentation.

Pour un poney qui fait relativement peu d’exercice, du foin (de l’herbe séchée) et de la paille (elle couvre le sol, mais l’animal la mâchouille aussi, ce qui facilite sa digestion) suffisent. Vous devrez donc diviser la prairie dans laquelle paît le cheval en sections afin qu’il ne mange pas trop, pour éviter des coliques souvent fatales.

UNE GAMME ETENDUE

Le foin est indispensable dans l’alimentation du cheval, mais cela ne suffit pas, il convient aussi de lui donner des céréales. Tout comme pour les chiens et les chats, il existe une très vaste gamme de céréales spécifiquement adaptées aux besoins énergétiques (par exemple sport, loisirs, élevage, etc.) de l’animal, à son âge (junior, adulte, senior) et même à son caractère (par exemple des mélanges relaxants enrichis d’herbes apaisantes pour les chevaux de sport au tempérament très marqué). 

Bref, un cheval qui travaille ou s’entraîne intensivement a besoin d’un fourrage concentré qui sera tout à fait différent de celui que vous donnerez par exemple à un cheval plus âgé bougeant moins.

Recourez également aux carottes, aux pommes et aux snacks pour récompenser ou gâter votre cheval. Vous pouvez également fixer dans le box de votre animal un bloc à lécher contenant des vitamines, des oligoéléments et des minéraux. Cela aura aussi l’avantage d’occuper votre monture. Est-il encore utile de rappeler que le cheval doit toujours avoir à sa disposition de l’eau fraîche en suffisance?

Produits liés