Trouver un magasin

Éduquer son chiot : de trois semaines à trois mois

  • + 900 passionnés
  • + 158 magasins
  • + 7.000 produits

Éduquer son chiot : de trois semaines à trois mois

Vous rêvez d’un chien sociable, tactile et pacifique. Les premiers mois de sa vie sont primordiaux dans la mesure où le développement comportemenal, social et intellectuel du chiot détermine l’adulte qu’il deviendra. 

SORTIR DU NID

De la naissance à la troisième semaine, la mère s’occupe de ses petits qui passent leurs journées à téter et à dormir. Ils n’ont aucune idée du monde qui les entoure et restent blottis les uns contre les autres et contre leur mère.
Petit à petit, ils ouvrent les yeux, découvrent les odeurs, reconnaissent leurs frères et sœurs, réagissent aux bruits, reniflent leur caisse, regardent autour d’eux. Ils s’éloignent progressivement de leur mère pour entamer la phase d’exploration.

TOM, L’EXPLORATEUR

Au moment où ils trouvent leur équilibre, l’interaction entre les chiots devient intéressante :

  • Ils jouent à se battre, grognent et aboient pour communiquer. 
  • Ils prennent conscience d’eux-mêmes et de leur force.
  • Ils prennent leur place au sein de la meute, s’identifient comme chien et se distinguent des autres espèces (humains, chats, oiseaux etc.).
  • Ils développent leur curiosité et découvrent la peur : il est recommandé d’installer une pièce d’éveil, fournie en jouets colorés, mobiles et bruyants pour stimuler leurs cinq sens et leur activité motrice.
  • Dès le début du sevrage, les bonnes habitudes alimentaires doivent être prises. 
  • Á huit semaines environ, ils peuvent être sevrés et adoptés.
  • A vous de prendre le relais ! Votre maison représente pour lui un nouvel univers à explorer qui n’est pas sans danger. Habituez-le à la vie quotidienne en gardant un œil vigilant sur lui: 
  • Les promenades citadines l’habituent au trafic.
  • Au parc, il rencontrera d’autres chiens avec qui il entretiendra le langage de son espèce.
  • À la maison, familiarisez-le aux bruits (pas, aspirateur, douche, etc.). 
  • Coupez-lui les griffes, brossez ses poils, nettoyer ses yeux et ses oreilles.
  • Invitez vos amis et leurs enfants. Plus il fréquentera des humains tôt, plus il sera chaleureux envers les inconnus.

Jusqu’à trois mois, sa vie doit s’imprégner d’expériences positives qui resteront gravées dans sa mémoire comme des situations « sûres ». Ce qu’il connaît jeune ne lui fera pas peur plus tard. Si vous voyez qu’il craint quelque chose, ne le rassurez pas, car vous risqueriez de renforcer et d’imprégner son sentiment négatif. Distrayez-le plutôt avec quelque chose d’agréable ou faites semblant de rien.

A partir de quatre mois, son instinct s’active devant ce qu’il considère comme un danger : soit il fuit, soit il attaque. Ce sera son mécanisme de défense. A ce moment, il est important de l’avoir déjà bien sociabilisé.

A LA PLAINE DE JEUX

Les écoles canines sont riches en stimuli tels que la présence d’autres chiens et des exercices ludiques spécialement conçus pour eux.

A noter que la socialisation du chien n’est pas acquise une fois pour toute. Toute sa vie, le chien aura besoin d’entretenir son rapport au monde, aux objets, aux personnes et autres animaux.