FAQ

L'écureuil

J’aimerais avoir des écureuils dans mon jardin. Comment faire ?

S’il y a des écureuils dans les environs (c’est souvent le cas s’il y a des conifères pas loin de chez vous), vous pouvez les attirer avec une mangeoire spéciale. De cette façon, ils ne viennent pas dans les mangeoires pour oiseaux et laissent ces derniers en paix. D’autre part, leurs cabrioles sont un régal pour l’œil lorsqu’ils sautent d’arbre en arbre pour finalement soulever le couvercle de la mangeoire afin d’accéder à la nourriture pour écureuils (prête à l’emploi dans le commerce). Vous pouvez bien entendu remplir vous-même cette mangeoire de graines, de noix (pas de cacahuètes), de morceaux de fruits ou de légumes. Faites toutefois attention avec les fruits et légumes, car l’hiver, l’écureuil fait des réserves et les aliments frais peuvent moisir.

L’écureuil est-il farouche ?

Pas du tout, car il s’est très bien adapté à l’homme.

Le hérisson

Puis-je aider les hérissons dans mon jardin ?

On trouve des hérissons de plus en plus près dans notre environnement, avançant lentement dans nos jardins ou à proximité, surtout s’il y a des arbres et des sous-bois. Il est nécessaire de les aider, par exemple en prévoyant un abri à hérissons. Il suffit de remplir cet abri de feuilles sèches et de branches. Vous pouvez vous-même confectionner l’abri. C’est une activité très sympa à entreprendre avec les enfants.

Que mangent les hérissons ?

S’ils n’hibernent pas, ils nous débarrassent des escargots et d’autres « nuisibles », allant des insectes aux vers, en passant par les nécrophores. Il est toutefois préférable, au début de l’automne, de leur donner de la nourriture pour hérissons prête à l’emploi. Cela les aidera à prendre des forces avant l’hibernation. Si vous voulez quand même les nourrir vous-même, mieux vaut leur donner de la nourriture sèche ou humide pour chats, du lard, des œufs et même du muesli.

L'oiseau de jardin

J’aimerais avoir des rouges-gorges dans mon jardin. Comment faire ?

Le rouge-gorge aime être au sol et dans les buissons, vous ne l’attirerez donc pas facilement dans un environnement urbain. Même si vous lui proposez la meilleure nourriture, il faut qu’il y ait dans les environs un peu de son biotope naturel...

Puis-je aménager mon jardin de sorte que les oiseaux y trouvent plus facilement de la nourriture ?

Un jardin sauvage est la meilleure manière d’attirer des oiseaux de jardin toute l’année. Plus le jardin est varié, mieux c’est pour les oiseaux. Plantez divers buissons (porteurs de baies rouges ou noires), des haies dans lesquelles les oiseaux peuvent faire leur nid en toute sécurité et trouver des insectes pour se nourrir. Ces petits volatiles apprécient particulièrement une grande diversité de haies, de buissons, d’arbres et d’arbustes, alternant avec des espaces ouverts.

Faut-il uniquement nourrir les oiseaux de jardin en hiver ?

Non, pas du tout. De nos jours, nos jardins sont souvent tellement « propres » que les oiseaux n’y trouvent pas toujours assez de nourriture. Il n’y a donc aucun mal à continuer à nourrir les oiseaux de jardin toute l’année, à une différence près : au printemps et en été, ils ont uniquement besoin de graines, la graisse n’est plus nécessaire.

Dois-je également prévoir de l’eau pour les oiseaux de mon jardin ?

Vous pouvez. Rafraîchissez-la régulièrement afin qu’elle ne gèle pas. N’y ajoutez pas de sucre ou d’eau chaude, ce n’est pas bon pour les oiseaux. Sachez également que lorsqu’il neige, il n’est pas absolument nécessaire de donner de l’eau : les oiseaux picorent la neige pour s’hydrater.

Où déposer la nourriture pour oiseaux dans mon jardin ?

Les traditionnelles mangeoires en forme de maisonnettes, munies d’un toit, restent le paradis des oiseaux, mais l’endroit où vous les placez est très important. Mieux vaut les fixer dans un endroit assez ouvert, mais pas trop loin d’un arbre. Certains oiseaux – en particulier les merles et les grives – aiment picorer à même le sol. Jouez-la intelligemment : faites en sorte que la nourriture reste aussi sèche que possible, protégez-la bien de la pluie et de la neige, sinon elle risque de moisir, ce qui pourrait rendre les oiseaux malades. En utilisant une mangeoire plateau au sol – vendue prête à l’emploi – vous jouerez la carte de la sécurité. Il existe également des mangeoires à suspendre dans le jardin ou au balcon.

À quoi sert un nichoir dans le jardin ?

En prévoyant des nichoirs, vous faites d’une pierre deux coups : lorsque vous persuadez les oiseaux de séjourner dans votre jardin, ils s’y sentent en sécurité, et lorsque vous leur proposez suffisamment de nourriture, ils produiront même deux nichées par an. Une en avril et une autre un à deux mois plus tard.

Que sont les « recensements d’oiseaux » ?

Connaître la présence d’animaux de jardin à la campagne et en ville n’est pas dénué d’intérêt. C’est la raison pour laquelle Tom&Co est un partenaire actif de Natagora. Jetez un coup d’œil au site web de Natagora et participez au projet « Devine qui vient manger chez nous aujourd’hui ? ». Votre observation de la nature et la participation au projet de recensement peuvent vraiment faire la différence pour suivre (entre autres) la population d’oiseaux.

Quelle alimentation prévoir pour les oiseaux de mon jardin ?

Vous trouverez dans le commerce des graines pour oiseaux et des graines mélangées avec d’autres produits, comme des noix et de la graisse (les boules pour mésanges). Plus la teneur en graisse est élevée dans les graines, plus volontiers les oiseaux les mangeront. Il existe de nombreuses variétés d’aliments prêts à l’emploi dans le commerce. Vous pouvez également donner aux oiseaux du fromage, des miettes de pain et des morceaux de fruits ou de la noix de coco, mais plutôt en complément.

Quels oiseaux voit-on souvent en ville ?

Les moineaux, les corvidés (famille des corneilles), les pigeons et les tourterelles se plaisent très bien en ville, même s’il n’est pas rare d’y croiser aussi des mésanges, pourvu de les attirer avec des nichoirs ou des mangeoires suspendus aux balcons.

Soins

Un oiseau vient de s’écraser contre la vitre. Que faire ?

Laissez à l’oiseau le temps de reprendre ses esprits, mais si cela dure plus d’une vingtaine de minutes, nous vous recommandons de passer chez le vétérinaire ou de contacter un refuge pour animaux.

J’ai trouvé un écureuil/hérisson malade/blessé. Que faire ?

Rendez-vous aussi vite que possible dans un refuge pour animaux. Si, à la fin de l’automne, vous trouvez un hérisson affaibli ou que vous en voyez un qui erre à la fin de l’hiver, sauvez-le en le déposant dans un centre de revalidation. Mieux vaut tirer la sonnette d’alarme trop tôt que trop tard. Cela vaut d’ailleurs pour tous les animaux de jardin. S’ils sont blessés ou épuisés, ne les abandonnez pas à leur sort. Ne serait-ce que parce qu’ils sont trop utiles pour notre environnement.

Qu’entendez-vous par « animaux de jardin » ?

Par animaux de jardin, nous voulons parler de toute la vie animale de votre jardin (ou de votre terrasse ou de votre appui de fenêtre), comme les oiseaux, les écureuils, les hérissons, les papillons...

Les papillons

Pourquoi y a-t-il de moins en moins de papillons dans nos jardins ?

Parce que nos jardins sont devenus trop propres et que de nombreuses plantes et fleurs indigènes sont moins à la mode. De même, une pelouse rase n’attire pas les papillons. Cela vaut aussi pour de nombreuses fleurs cultivées au jardin, comme les roses. Elles sont magnifiques, mais inintéressantes pour les papillons qui préfèrent les fleurs sauvages et les mauvaises herbes. Si toutes les « mauvaises herbes » (qui ont bel et bien une fonction) sont tondues ou pulvérisées, le cycle de vie des papillons s’en trouve fragilisé.

Quels buissons attirent les papillons ?

Les papillons apprécient beaucoup le buddleia ou « arbre à papillons », le grand orpin, l’aster, l’eupatoire pourpre, les tagètes et la lavande.

Quelles espèces de papillons rencontre-t-on (encore de manière sporadique) dans nos régions ?

La piéride du chou, le citron, le vulcain, la carte géographique, l’amaryllis et le paon-du-jour.